Mélodyn | Édouard Ferlet
3985
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-3985,mkd-core-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,burst-ver-1.6,vertical_menu_enabled, vertical_menu_left, vertical_menu_width_290,vertical_menu_background_opacity_over_slider vertical_menu_background_opacity_over_slider_on, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Édouard Ferlet

Description

Avec Pianoïd, Edouard Ferlet propose un nouveau projet qui s’aventure au croisement du classique, de l’electro, de la musique contemporaine et de l’ambiant. Une évolution naturelle pour ce musicien avide de passerelles entre les genres, du classique au jazz.

Si Bach a souvent été le terrain de jeu favori du pianiste, celui-ci franchit, d’un pas de géant, les siècles pour se placer aujourd’hui sous les auspices d’une figure tutélaire comme Philip Glass.

Edouard Ferlet nous embarque ainsi dans un voyage musical à la fois poétique et technologique. Une exploration de l’instrument orchestre par excellence où il délivre des paysages sonores à la matière riche, onirique et profondément originale.

Pianoïd un disque de piano solo alors ? Pas tout à fait.

Si ce projet est en apparence un dialogue d’Edouard Ferlet avec lui-même, il est aussi et surtout un échange entre un homme et une machine.

En s’emparant du Diskclavier, système de piano automatisé et mécanique, le musicien joue avec son double virtuel. Il y a ainsi deux pianos. L’un est entre les mains d’Edouard, l’autre est une machine. Elle est son reflet, sa créature mécanique.

Cet autre Edouard est précis, rigoureux, formel mais aussi déviant et intempestif. Cet outil permet, en effet, de produire des modes de jeu que l’homme ne peut atteindre : quantité de notes simultanées, rythmes complexes, rapidité d’exécution, nuances accrues… L’Homme, dont le jeu est augmenté et démultiplié, fait face à la Machine, parfois soumise ou intelligente, toujours surprenante.

Loin d’un simple exercice de style, Pianoïd donne une vision de ce que peut être un « solo de piano » dont le langage musical est augmenté par un être virtuel.

Single

Chi (05/07/21)

Album

Pianoïd (08/10/21)

Label

Mélisse

Distrib. Physique

Outhere

Distrib. digitale

Believe