Mélodyn | Luca D’Alberto à l’Eurosonic
3137
post-template-default,single,single-post,postid-3137,single-format-standard,mkd-core-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,burst-ver-1.6,vertical_menu_enabled, vertical_menu_left, vertical_menu_width_290,vertical_menu_background_opacity_over_slider vertical_menu_background_opacity_over_slider_on, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

Après une prestation remarquée en octobre dernier au MaMA Festival à Paris, le multi-instrumentiste italien Luca D’Alberto est programmé à l’Eurosonic qui se tiendra du 17 au 20 janvier 2018 à Groningen aux Pays-Bas.

Luca D’Alberto peut se vanter d’être hautement respecté par la scène classique comme compositeur et multi-instrumentiste, d’être le compositeur préféré de Wim Wenders, d’être adulé par Lars Von Trier et d’être la première signature d’7K! la subdivision dédiée à la musique néo-classique du label électro !K7 (les compilations Dj-Kicks, c’est eux). Habitué des compositions pour le cinéma, le théâtre ou pour des installations d’art contemporain, l’italien Luca d’Alberto sortait en juin l’album « Endless », un disque où se mêlent piano et instruments à corde dans des morceaux viscérales, cinématiques et néanmoins personnelles. Sa musique possèdent une renversante puissance d’évocation qui ne vous laissera pas indifférent et peut-être pas indemne.